BABACOOL

Date de naissance : 1991

 

C'est comme ça que nous l'avons appelé, sans doute à cause de sa longue crinière ondulée qui fait tout son charme !

Son histoire, c'est 5 ans de martyr et de torture lente chez son ancien propriétaire, jusqu'à ce que Paula fasse des pieds et des mains pour le récupérer et l'accueillir au refuge. C'était en mars 1996.

 

Aujourd'hui, Baba-Cool vous raconte son histoire : " J'habitais au Pradel avec un vieux fou chez qui je suis né. Lorsqu'il eu vendu ma mère à un maquignon, je me suis retrouvé seul et un peu triste. J'étais un petit poney entier plutôt fougueux, et j'avais une folle envie de courir et de m'échapper pour essayer de trouver des copains. J'ai été très vite puni et j'ai payé très cher mon envie de liberté. Je suis restée plusieurs années attaché à une énorme chaîne très lourde et très courte, environ 3 mètres, jour et nuit, à toutes les pluies, toutes les neiges, tous les vents et tous les soleils brûlants. Cela aurait été très doux si, en plus, je n'avais pas gardé depuis l'enfance le même licol trop petit qui me coupait la tête petit à petit jusqu'à l'os. Plus personne ne pouvait m'approcher, j'étais devenu aussi redoutable qu'un lion à cause de cette terrible souffrance qui me rendait fou.

Lorsque Paula m'a découvert, j'étais prostré au bout de ma chaîne, du pus coulait de ma tête jusque sur mes antérieurs, ma belle crinière n'était qu'un gros noeud entouré autour du lien, je répandais une odeur de pourriture et je ne croyais plus en l'être humain.

 

J'ai entendu des cris, elle a hurlé, elle était furieuse, elle a insulté mon propriétaire et elle a promis de revenir. Lui, a essayé d'hurler plus fort et a même menacé d'aller chercher son fusil ! Puis le temps a passé, je ne la voyais pas revenir, et je l'avais oublié. Mais un jour, sa voiture s'est arrêté à nouveau devant moi. Il n'y avait personne à la maison, elle s'est approchée de moi et m'a dit : " N'ai pas peur, je ne te laissera pas tomber, je reviens avec les gendarmes !". Elle avait l'air triste, ses yeux étaient plein de larmes, et j'ai eu à cet instant une lueur d'espoir. Encore une semaine de calvaire et l'enquête a suivi son cours. Je me suis retrouvé dans le van de Paula ; chaque instant était un supplice, je me débattais comme un fou.

Après mon arrivée au Marican (le premier domaine de l'Association C.H.E.V.A.L.), j'ai plongé dans un profond sommeil (ça s'appelle l'anesthésie !) et deux heures de chirurgie ont été nécessaires. Paula m'a racontée que c'était horrible !

 

Quand je me suis réveillé, j'étais très mal, mais je me sentais soulagé. J'avais une bonne litière dans un petit box sympa, de l'eau, de la nourriture et tout le monde au centre me disait des mots gentils. Mon rétablissement a été long et douloureux, mais j'ai rapidement je comprends que mon calvaire est bel et bien terminé.

 

Je suis un petit poney plutôt mignon, propre et qui sent bon. Mon caractère aussi s'est bien amélioré ! Au fait, je retiens le maire de mon ancien village qui n'a rien voulu faire pour moi et qui a été très désagréable avec Paula ; et aussi la voisine, qui appelait ça une irritation du licol. Il y a quand même des drôles de gens !!! Il ne me reste plus qu'à oublier, je ne serais plus jamais malheureux, ils m'ont promis qu'ils me garderaient pour toujours ! "

 

Nous sommes maintenant en 2017. Le temps a passé mais notre Baba-Cool, à 26 ans, reste fidèle à lui-même ! Pendant des années, Paula a entretenu avec lui une relation privilégiée. Elle était la seule à pouvoir l'attraper et s'en occuper chaque jour.

 

Malheureusement, l'ampleur du travail au refuge, les nouveaux sauvetages, les soins aux très nombreux chevaux, les enquêtes...etc, ont eu pour conséquence un éloignement entre le poney et sa sauveuse. Au fil des années, son côté sauvageon a reprit petit à petit le dessus et il nous est désormais bien difficile de l'approcher. Même avec Paula, il a du mal à accorder encore sa confiance. Les souvenirs de sa souffrance et sa haine envers l'être humain sont profondément ancrés en lui. Même si c'est pour lui une source d'angoisse, nous nous efforçons néanmoins à l'attraper régulièrement afin de prendre soin de ses pieds et de démêler sa belle crinière.

Le reste du temps, nous le laissons tranquille. Il ne manque de rien, c'est un poney plein de vie, coquin, gourmand, joueur et surtout rond comme une bille !

 

Très sociable avec ses congénères, Babacool a toujours vécu avec un compagnon. A ce jour, il partage son parc avec Saphir, un Camargue de 30 ans avec qui il s'entend à merveille ! Nos deux gaillards, qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau, profitent d'une douce retraite au refuge. Rond à souhait, Babacool n'a aucun problème de santé et, malgré son âge, il est toujours en pleine forme, fougueux et joueur !

 

L'histoire de Baba-Cool vous a touché ? Vous souhaitez devenir son parrain / sa marraine ? N'hésitez plus ! Pour cela, envoyez-nous un courrier en précisant votre demande, accompagné d'un chèque de 20 € à l'ordre de l'Association CHEVAL. Nous vous enverrons alors au plus vite le contrat de parrainage et quelques photos de votre filleul.

A ce jour, Babacool a 6 parrainages mais il est toujours ravi que de nouvelles personnes s'intéressent à lui !

 

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES