Bambino

 

L'histoire de Bambino est terriblement touchante, la véritable résurrection d'un petit ânon mourrant devenu un si beau gaillard !

Il est arrivé le 28 novembre 2011 au matin, nous l'attendions tous avec l'appréhension qui nous étreint à chaque sauvetage. Tout s'étant passé par téléphone nous n'avions qu'une vague idée de ce qui allait nous tomber dessus, sachant que le petit ânon en question avait perdu sa mère à  l'âge de deux mois et que depuis, il survivait tant bien que mal entre les mains de personnes peu scrupuleuses...

Quand il est descendu de la camionnette, sachant qu'il avait cinq mois et demie, nous avons tout d'abord été étonnés par sa petite taille mais lorsque nous l'avons vu de près, nous avons compris que sa vie ne tenait qu'à un fil !
Le fait de passer ma main sur son dos m'a donné des frissons d'horreur !

Ce petit être n'a que la peau sur les os, sa colonne est saillante comme une lame.

Nous distinguons des bosses sur la croupe et le dos, dues probablement à des coups dans les camions successifs des maquignons.

Son pelage est particulièrement long (jusqu'à 10 cm !) et masque la maigreur...

 

Le pauvre petit Bambino est sale, collé et très malodorant, ses petites jambes sont couvertes de vieux fumier de vache, il boite d'un postérieur et pose à peine l'antérieur gauche, il a des croûtes de partout, autour du nez, sur le dos, au poitrail et sur les jambes, il est dans un état de misère physiologique impressionnant jusqu'à tenir à peine debout et j'avoue que mon espoir de le sauver s'amenuise à mesure que nous découvrons ce petit corps meurtri !

 

Nous sommes tous sous le choc, le bébé est prostré, il nous voit à peine, il n'a ni faim, ni soif, il donne l'impression de ne pas vouloir se battre et j'en suis malade !
Ses dents reflètent bien l'âge indiqué, c'est à dire entre 5 et 6 mois et depuis plus de 3 mois, il a subsisté avec un minimum vital, c'est-à-dire presque rien et surtout sans le lait indispensable à la vie des ânons. Je décide donc d'essayer de le faire téter, car avec notre Bambou au biberon lui aussi, nous avons une panoplie de biberons absolument complète ! Mais en vain, il ne connaît pas et il est si fatigué qu'il ne fait aucun effort, notre rescapé ne se bat pas et, malgré mon insistance, il y a plus de lait dans les serviettes en papier et le long de mes bras que dans sa bouche.

Sur cette photo, Bambou, notre ânon orphelin nourrit au biberon, n'a pas encore 3 mois !

Bambino, lui, a 5 ou 6 mois !

Le contraste entre les deux est vraiment impressionnant !

 

C'est un peu la désespérance, le foin ne le séduit pas, il prend quelques grains de céréales, très peu et reste prostré comme si nous n'étions pas là, je comprends que ses contacts avec l'humain ne lui ont pas laissé de bons souvenirs !

Nous lui lavons les jambes pour les débarrasser de cette croûte de fumier, mais la surprise est de taille

Les poils viennent avec et en quelques minutes le dessus des sabots est au sang, notre bébé était en train de pourrir sur pied, il était vraiment temps  pour lui de sortir de cet enfer !

 

Il broute un peu d'herbe, sans entrain mais je sais bien que cette herbe d'hiver n'est absolument pas nourrissante et je comprends mieux son état, il n'a du avoir que ça pour toute nourriture car ça ne coûte rien !

Quelques brins d'herbes grignotées du bout des lèvres...

 

Vers minuit, lors du biberon de Bambou, je tente un dernier essai et, surprise, après un quart d'heure de patience, je sens qu'il déglutit et, en une petite heure, il a quand même fini le biberon !
C'est un petit succès mais un petit plaisir aussi car les jours à venir m'angoissent, vais-je le trouver vivant demain matin ?
Je crois pouvoir dire qu'il est aussi maigre que la jument Iseult que nous avons sauvé durant cet été 2011 ! Si on serre un peu les doigts sur son encolure, celle-ci fait à peine 3 centimètres d'épaisseur, c'est vraiment du jamais vu, comment peut-il vivre dans un tel état ? En plus, il a un problème pulmonaire et il mouche.

S'il commence tout doucement à se nourrir et à reprendre quelques forces, Bambino reste très faible. Lorsqu'il se couche, il est incapable de se relever et il nous faut être là pour lui, jour et nuit. Les semaines passent, et l'inquiètude ne nous quitte pas...

Et puis, le miracle se produit ! Le déclic a eu lieu le jour où Bambino a réussi à se relever tout seul dans son box ! C'est comme si, d'un coup, il avait décidé de se battre pour la vie ! 20 jours après son arrivée au refuge, Bambino a déjà bien changé ! Quasi-mourant quelques semaines plus tôt, notre petit bonhomme reprend forme et joie de vivre à la vitesse grand V ! Certes les soins quotidiens, les biberons magiques, l'affection et l'attention constante et peut-être aussi l'intérêt que vous lui avez porté de loin, tout ça lui a redonné confiance et d'un seul coup, il a décidé de nous aider et de se battre comme un lion pour survivre. Il s'est mis à avaler goulûment ses biberons qui ont apporté le calcium nécessaire à son petit squelette rachitique et nous avons vu sa colonne vertébrale se redresser chaque jour un peu plus, jusqu'à devenir bien droite, son encolure s'épaissir et ses fesses se remplir !

Paula et notre amie Zoé se sont relayées pour les biberons, jour et nuit pendant plusieurs mois !!

 

Peu à peu, nous avons l'impression que notre bébé progresse, il faut dire qu'il doit se sentir mieux depuis que Zoé lui a fait un bain pour les poux ! C'est vrai qu'il en était couvert et que je n'osais pas lui faire prendre de risque à cause de sa broncho-pneumonie tout juste guérie.

Bambino était couvert de poux, les démangeaisons que provoquent ces parasites sont un véritable calvaire pour lui. Malgré l'hiver et le froid, il était obligatoire de lui faire un traitement. Nous l'avons ensuite séché au sèche-cheveux puis couvert (avec une couverture pour chien !!) pour ne prendre aucun risque !

 

L'étincelle de son oeil ne trompe personne et son caractère de petit « ânon-biberon » s'affirme de jour en jour !

3 semaines auparavant, nous devions être à ses côtés à chaque pas, l'empêchant de tomber.

Désormais, il trotte, galope et joue même avec Gucci !!!


C'est un vrai bonheur de voir son dynamisme, ses sauts de mouton, ses petits départ au galop pour nous échapper quand on veut le rentrer dans son box, sa façon de nous appeler quand nous ne sommes plus dans son champs de vision ! Les progrès sont palpables, fini la faiblesse de ses petites jambes, il arrive même à se gratter l'oreille avec un postérieur, sans tomber !

 

Certes, il y a encore bien à faire car si sa pneumopathie semble terminée, il reste encore bien essoufflé dès qu'il s'agite un peu trop. Sa tête et ses oreilles sont encore couvertes de croûtes et certaines sont si grosses qu'elles font penser plus à des coups de bâton qu'à une maladie de peau !
Il risque d'être un peu défiguré quand ces grosses croûtes vont tomber mais je crois pouvoir dire que nous tenons le bon bout, l'état général me satisfait, il reste à prendre encore quelques kilos mais déjà les personnes qui reviennent le voir trouvent qu'il a aussi grandi !

Ses petits boulets, au dessus des sabots qui étaient à vif, sont complètement cicatrisés et ne nécessitent plus de pansement, nous mettons juste une pommade pour faire repousser le poil.


Les semaines suivantes sont plus douces, pour nous comme pour notre Bambino. Le petit gaillard a choisit définitivement le chemin de la vie, et chaque jour nous notions les progrès qu'il faisait ! Il passait toute la journée en liberté dans le refuge, ne s'éloignant jamais vraiment de nous et suivant tout le monde de très près ! Nous n'étions jamais surpris de le trouver dans le box d'un cheval, buvant dans la gamelle d'eau des chats, ou venant nous voir à table !

Bambino est si attachant, un amour de petit âne. Nous l'aimons tellement !

 

Nous sommes en mars 2012, Bambino est méconnaissable ! En quelques mois, il est devenu bien rond, son vilain poil hirsute est devenu tout doux, finis les poux et les croûtes ! Il est magnifique !

 

Nous sommes maintenant en septembre 2013, voilà presque 2 ans que Bambino a rejoint le refuge, et autant dire qu'on ne le reconnait pas ! S'il reste un âne de petite taille, il est désormais magnifique, rond, le poil brillant et surtout plein de vie ! Il a toujours gardé son caractère adorable, câlin, gentil... Bref, c'est un Amour !

La vie est douce au refuge, et la galère de ses premiers mois semble bien loin derrière !

 

Bambino a maintenant 2 ans et demi, c'est un jeune ado en pleine forme, promis à un bel avenir !

Nous l'aimons énormément et nous serions très heureux s'il trouvait un super famille, des gens qui s'occupent de lui chaque jour et le couvre de toute l'affection qu'il mérite !

Petit et ayant souffert de graves carences, Bambino ne sera jamais montable mais pourrait être un formidable compagnon !

 

Il y a néanmoins une condition particulière pour adopter notre Bambinou ! En effet, ce dernier est très copain avec Touareg, ils sont inséparables et nous souhaitons les placer ensemble dans une bonne famille.

Touareg

L'histoire de Touareg, dit Toto, est bien moins éprouvante que celle de son copain ! Toto est un âne de Provence né au refuge le 15 août 2007, suite à la saisie de sa mère, Princesse, quelques mois plus tôt dans un triste état. Heureusement, l'ânon n'a en rien souffert des mauvais traitements subis par sa pauvre maman (qui a été bien soignée et nourrie au refuge avant la naissance), et c'est un ânon en pleine forme qui a vu le jour !

 

Depuis, Toto a bien grandi, il a maintenant 6 ans et c'est un magnifique gaillard ! A peine plus grand que Bambino, Touareg n'est pas débourré et ne le sera sans doute jamais, mais il peut être lui aussi un merveilleux compagnon. Un peu timide, il lui faut un peu de temps pour accorder sa confiance, et pour ensuite se révêler très câlin, voire pot-de-colle !!!

 

Si vous habitez dans un rayon de 70 km autour du refuge, que vous êtes propriétaire d'un terrain avec abri juste à côté de chez vous, et que vous avez beaucoup d'amour à donner à nos deux jeunes ânes, n'hésitez pas à nous contacter.

Nous pourrons discuter d'une éventuelle adoption !

 

BAMBINO & TOUAREG (et leur copain CALIM) ont été adoptés tous les 3 ; ils ont rejoint leur nouvelle famille le 13 avril 2014. Nous leur souhaitons le meilleur !

L'histoire de Bambino (ou Touareg) vous a touché ? Alors n'hésitez pas à le parrainer (20 €/mois) ou simplement faire un don en sa faveur. Pour cela, envoyer un courrier à l'Association en précisant votre demande. Pour un parrainage, nous vous enverrons un contrat à signer ainsi que des photos de votre filleul.

D'avance, un grand merci pour lui !

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES