ESMEE

 

L'histoire d'Esmée commence au début de l'année 2015, le 5 janvier précisément. Alerte sur les réseaux sociaux, Facebook en l'occurrence, on nous signale une petite ponette en danger, handicapée à 6 mois seulement. Son propriétaire ne veut pas la garder, menane de la vendre à un marchand (donc boucherie) si personne ne la prend et de pluis, ses conditions de détention ne sont pas appropriées. Nous sommes particulièrement interpellée par cette alerte dans la mesure où l'animal est signalé sur Alès, c'est à dire tout près de chez nous et on s'occupe dans la foulée d'avoir les coordonnées du propriétaire. Renseignements obtenus, un rendez-vous est pris et Paula se rend sur place accompagnée d'un jeune homme qui sert de guide.

La petite puce est avec sa maman au milieu de tout un troupeau de chevaux disparate, il y a des juments pleines, un étalon, une mule, tout le monde a l'air de s'entendre à peu près mais on sent bien que la pouliche n'est pas du tout à sa place avec des congénères remuants et elle se fait un peu bousculer. Ce sont des chevaux qui ne sont pas maltraités, ils sont en bon état et ont de la nourriture comme il se doit.

Ils sont proches de l'homme et la petite puce se révèle même câline. Ça n'a pas l'air d'être une ponette mais plutôt une pouliche, pour 6 mois elle paraît grande, d'ailleurs sa mère est plutôt une jument ! Le point inquiétant, c'est que la reproduction plutôt sauvage de ce cheptel n'est pas contrôlée et que, comme nous le répétons sans arrêt, l'élevage est un métier à part entière ! La petite est à vendre 300€ et nous trouvons que c'est cher vu son état mais elle nous a émue et on décide de l'acheter pour la sortir de là.

L'embarquement fut compliqué car cette pauvre puce ne veut pas quitter sa maman, elle ne connaît pas le van et, étant donné son handicap, il est difficile de la tirer car c'est un traumatisme de plus. Enfin, 3 personnes la poussent et une autre la tire doucement à la tête. ! Ouf, elle est dans le van avec Camille qui voyage avec elle et nous rentrons au refuge.

Esmée découvre le refuge.

Nous l'installons dans un box confortable le temps de lui trouver une place en parc avec un copain !

 

Bien sûr, nous ne lâchons pas l'affaire et il nous faut savoir ce qui s'est passé et nous faisons des recherches prenant en même temps rendez-vous avec notre vétérinaire. La visite aura lieu 48 heures après et notre véto confirmera nos craintes aussitôt. Esmée (c'est le nom que nous lui avons donné) a des côtes cassées et enfoncées sur le côté droit et la blessure grave qu'elle a eu peu après sa naissance a fini par se transformer en une énorme fibrose qui fait une bosse impressionnante entre le garrot et l'épaule gauche...

Notre petite puce toute cabossée...

 

En définitive, la pouliche a été fortement secouée par un étalon, le propriétaire avait fait venir la véto une seule fois alors que de longs soins auraient été nécessaires pour une blessure sur-infectée de cette importance. J'ose à peine imaginer la souffrance de ce tout petit bébé dont la venue sur terre commence par un véritable cauchemar !

 

Il n'y a maintenant plus rien à faire sinon essayer de lui rendre la vie meilleure, entourée d'affection.

Voilà maintenant plusieurs mois qu'Esmée vit avec nous au refuge, et cette nouvelle vie à l'air de lui plaire ! Un brin timide au premier abord, Esmée se révèle en fait très câline, douce et gentille mais aussi joueuse et taquine ! Intelligente et curieuse, elle apprend vite (marcher au licol, donner les pieds, prendre une douche...Etc).

 

Malheureusement, nous ne pouvons pas dire que nous soyons tout à fait serein pour ce qui est de son avenir... Esmée est encore une pouliche et pendant les 5 années à venir, elle va grandir. Or, la croissance d'Esmée est, pour nous comme pour notre vétérinaire, un grand point d'interrogation. Nous ne pouvons pas prévoir comment son petit corps va s'adapter à toutes ces déformations. Sa cage thoracique est très abîmée et dimininuée, de ce fait Esmée nous montre déjà des problèmes respiratoires... Comme tous les jeunes poulains de son âge, Esmée veut courir, jouer et faire la folle mais son corps meurtri l'en empêche et c'est bien triste.

Enfin, à ce jour, notre petite vit plutôt bien, elle chahute autant que possible avec sa copine Cathy, une jument d'une vingtaine d'année qui se montre très sympa et patiente avec le petit monstre! Nous espérons que tout ira pour le mieux pour elle dans quelques années, et nous ferons tout notre possible pour lui offrir le meilleur confort de vie possible, dans une limite raisonnable.

Cathy et Esmée sont particulièrement bien assorties et s'entendent à merveille !

 

Du fait de son lourd handicap et malgré son jeune âge, Esmée ne quittera jamais le refuge.

L'histoire d'Esmée vous a touché ? Vous souhaitez devenir son parrain / sa marraine ? N'hésitez plus ! Pour ce faire, envoyez-nous un courrier en précisant votre demande, accompagné d'un chèque de 20 € à l'ordre de l'Association CHEVAL. Nous vous enverrons alors au plus vite le contrat de parrainage et quelques photos de votre filleule.

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES