JENNY & PECHARA

Date de naissance de Jenny (estimée) : 1982

Date de naissance de Péchara (estimée ) : 1992

Jenny nous a quitté le 8 novembre 2017, elle avait environ 35 ans

 

L'histoire de JENNY et PECHARA commence en avril 2013. A cette période, des photos d'une ponette en très mauvais état circulent sur les réseaux sociaux et bien sûr, nous tombons dessus et sommes immédiatement interpellés. La pauvre petite est à donner "contre bons soins" car sa propriétaire ne peut pas la garder, mais elle est déjà si maigre, le poil hirsute et très abimé (elle est visiblement couverte de poux, ce qui explique les démangeaisons). L'annonce indique qu'elle aurait 24 ans mais elle en parait bien plus tant elle nous fait pitié. Renseignements pris, la petit puce (qui s'appelle GIGI), est actuellement à Montpellier, ce n'est pas loin de chez nous et nous ne pouvons pas la laisser dans cet état. Cachectique, pouilleuse, à demie pelée, nous savons bien qu'il n'y aurait pas foule au portillon pour la récupérer et que deviendra-t-elle alors ?

Annonce parue sur Internet

 

Ainsi, le 25 avril, Paula part avec le van dans le but de récupérer Gigi qui, part la suite, sera rebaptisée JENNY, c'est plus joli ! Une fois arrivée chez les propriétaires, elle est d'autant plus choquée par l'état de la ponette. Les photos ne sont pas si révélatrices, en réalité Jenny n'a plus que la peau et les os, certaines zones de son corps sont au sang tellement elle s'est grattée. Vite, dans le van, il est de rentrer au refuge et d'offrir une nouvelle vie à Jenny ...

Premier jour au refuge, Jenny prend doucement ses marques. Elle n'y voit pas très bien, son oeil droit est quasiment aveugle mais elle a une grande confiance en l'être humain.

 

Mais l'histoire ne s'arrête pas là car, chez ces mêmes personnes, il y a une autre ponette attachée de court et un mâle entier de très petite taille qui, d'après les propriétaires attendait des acheteurs. Tout en chargeant Jenny, Paula a demandé s'ils allaient détacher l'autre ponette qui ne pouvait ni boire ni manger et la femme a dit qu'elle attendait que quelqu'un ait envie de la prendre car elle avait des enfants à nourrir et ne pouvait acheter du foin. Inutile de décrire notre colère, dans notre métier on n'a jamais encore tout vu ni tout entendu ! Paula rétorque que si elle devait mourir à petit feu au bout de la corde, il vallait mieux qu'elle la prenne et aussitôt dit, aussitôt fait.

Elle s'appelle Pechara, elle n'est pas en si mauvais état que l'autre mais complètement ensauvagée et très craintive et comble de malheur probablement gestante.

Très curieuse mais sauvageonne, il va nous falloir du temps et de la patience pour "apprivoiser" notre petite Pechara.

 

Ses oreilles "crantées" tend à prouver qu'elle vient d'Espagne, où elle a sans doute naviguer de maquignon en maquignon ; ces derniers n'étant pas franchement réputés pour leur douceur envers les équidés !!! Il lui faudra du temps pour pouvoir à nouveau faire confiance à l'humain.

C'est donc avec deux ponettes au lieu d'une seule que Paula rentre au refuge, finalement ravie de ce double sauvetage ! Les jours suivants, nos deux puces reçoivent les meilleurs soins et sont au centre de nos attentions. Jenny est traitée contre les poux à l'aide de shampoing spécifique. Toutes les deux sont vermifugées et notre vétérinaire vient faire un bilan complet. Jenny présente un glaucome, une pathologie caractérisée par une hypertension de l’oeil et qui, non soignée, aboutit à la cécité. A ce stade, elle a déjà quasiment perdu son oeil et il n'y a plus rien à faire... D'autres part, suite à l'examen dentaire, Jenny, qui nous a été donnée pour 24 ans, aurait en fait plus de 30 ans !

 

Une prise de sang est réalisée pour Péchara et, quelques jours plus tard, les résultats nous apprendrons qu'elle n'est pas gestante. Ouf !, son caractère sauvage nous inquiétait vraiment pour l'arrivée d'un poulain que nous aurions eu de grandes difficultés à apprivoiser ! Qui plus est, Péchara aurait une grosse vingtaine d'année, elle n'a plus l'âge de pouliner ! Pour compléter le tableau, elle semble souffrir d'une hanche déplacée (vieille fracture éventuellement) et présente une boiterie et un inconfort dans son arrière-main. Te voilà tranquille ma puce, tu peux enfin profiter d'une retraite paisible !

Les mois ont passé, puis les années, et nos deux ponettes ont bien changé ! Jenny est devenue méconnaissable ! Toute ronde malgré son dos très creusé, les démangeaisons des poux ne sont plus qu'un bien lointain souvenir et elle profite désormais d'une vie calme et tranquille au refuge.

En hiver, Jenny devient un gros nounours noir ! Très poilue et toute douce, elle est un appel aux câlins !!!

*

Avril 2017, Jenny a presque 35 ans.

Toujours ronde et en forme malgré sa cécité partielle. Elle vit dans un petite parc avec une copine ponette, adore son abri et profite d'une retraite heureuse !

 

Par contre, malgré nos efforts et notre présence bienfaisante, Péchara est restée très timide et distante. Elle n'offre sa confiance qu'à certaines personnes privilégiées et on peut compter sur les doigts d'une main les gens capables de l'approcher ! Quoi qu'il en soit, elle semble apprécier sa vie au refuge, mange à sa faim et n'a plus aucun souci à se faire pour son avenir !

 

 

L'histoire de JENNY et PECHARA vous a touché ? Alors n'hésitez pas à parrainer l'une ou l'autre (20 €/mois) ou simplement faire un don en leur faveur. Pour cela, envoyer un courrier à l'Association en précisant votre demande. Pour un parrainage, nous vous enverrons un contrat à signer ainsi que des photos de votre filleule.

A ce jour, Jenny et Péchara ont 0 parrainage, elles seraient ravies que quelqu'un s'intéresse à elles !

D'avance, un grand merci pour elles !

 

 

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES