LANCERO

Date de naissance (estimée) : 2002

 

 

Le mardi 22 juillet 2014 nous avons rendez-vous avec l'inspectrice de la brigade vétérinaire de recherche pour saisir 3 équidés chez un maquignon de Nîmes qui, mis en examen, n'a plus le droit de détenir des chevaux. Ce dernier a été impliqué dans la grosse affaire de trafic de chevaux pour les abattoirs qui a défrayé la chronique à cette période.

Deux chevaux et un âne sont parqués dans un hangar et il est évident de dire qu'il était temps de leur venir en aide. Nous vous présenterons Noname et Pistou une prochaine fois (ils vont tous les deux très bien et coulent des jours heureux au refuge), mais ce mois-ci c'est le beau Lancero qui est à l'honneur !

Lancero est un beau cheval espagnol entier d'une douzaine d'années qui se déplace avec grande difficulté. Ses sabots antérieurs sont en forme de babouche, le paturon de l'antérieur droit présente une large forme osseuse qui pourrait ressembler à une fracture ancienne.

 

Nous avons pu avoir quelques renseignements sur son passé et son histoire : déjà bien abîmé en Espagne, il a été racheté pour la viande et, en attendant d'être tué, il est chaque semaine loué à des éleveurs de Camargue pour qu'ils puissent faire saillir leurs juments afin d'améliorer la race, l'apport de sang espagnol étant bien vu dans notre région.

Ce qui paraît incroyable c'est qu'aucun de ces éleveurs n'ait eu, à un moment ou à un autre, l'envie d'appeler un vétérinaire ou un maréchal ferrant en voyant cet animal avec de tels pieds, souffrant à chaque pas ! Ils en ont profité tant et plus le laissant avec sa souffrance puisque de toutes façons il était bon pour la « casse » ! Bien triste mentalité qui n'est sûrement pas prête de changer.

Quelques jours après son arrivée au refuge, notre vétérinaire a fait des radios qui ont révélé deux fractures du paturon et une repousse osseuse complètement anarchique et très impressionnate... Notre maréchal-ferrant, spécialisé en orthopédie, a lui-même déclaré que c'était la première fois de sa vie qu'il voyait ça ! Le parage de ses antérieurs a été très douloureux, il faudra d'ailleurs y revenir plusieurs fois, il restera handicapé et en souffrance à vie.

Après plus d'une heure de travail, le résultat est tout de même impressionnant. Il nous a été nécessaire d'endormir légèrement Lancero car la douleur le rendait ingérable et dangereux. Il a néanmoins fait preuve de patience et de bonne volonté.

Il ne pourra plus jamais marcher normalement mais plusieurs séances de maréchalerie permettront de lui apporter un certain confort de vie.

Nous lui donnons aussi des traitements anti-inflammatoires pour gérer la douleur.

 

Lancero a été installé dans un box confortable, doté de dalles en caoutchouc isolantes et anti-dérapantes. Il sort en paddock durant la journée pour se dégourdir les jambes !

Si dans les premiers temps, nous étions tous assez impressionnés et intimidés par ce magnifique étalon très puissant, nous avons finalement pu découvrir au fur et à mesure des mois que Lancero est un cheval adorable et très doux avec l'homme. Il est évident que son caractère reste fougueux, comme tous les entiers, mais il est très respectueux, il n'a jamais un geste déplacé ou brusque envers nous même s'il passe à proximité d'une jument !

 

Même s'il est évident qu'il ne saillira plus jamais, nous n'avons toujours décidé de le faire castrer. En effet, il est tout à fait gérable et la castration ne lui apporterait pas grand chose à part une douleur supplémentaire dont il se passerait volontier ! En effet à son âge, Lancero gardera, même castré, son tempérament d'étalon donc il ne pourra jamais être intégré avec d'autres chevaux au risque qu'il soit agressif et très dominant. Et quoi qu'il en soit, son handicap lui impose à vie le rythme qu'il connait actuellement (sortie en paddock durant la journée et repos en box pour la nuit) donc le fait qu'il soit hongre ne changerait rien pour lui ni pour nous !

 

A ce jour, nous parvenons à gérer sa douleur avec des cures régulières d'anti-inflammatoires. Bien sûr, il y a des jours plus doux que d'autres et parfois, il refuse catégoriquement de sortir de son box. Nous ne pouvons que le comprendre, pauvre garçon. Le maréchal-ferrant s'occupe régulièrement de ses sabots afin que son pied ne se déforme pas d'avantage.

Lancero est un cheval très attachant, gentil et patient. Il ne nous pose aucun problème au quotidien et il semble apprécier sa petite vie tranquille au refuge. Nous espérons pouvoir le garder le plus longtemps possible avec nous, du moins tant que sa vie reste assez confortable. En effet, une telle pathologie pourrait dégénérer avec l'âge (développement d'arthrose) et il est évident que nous ne le laisserons pas subir des souffrances intolérables. Enfin pour le moment, pas d'inquiétude à avoir, notre beau garçon se porte aussi bien que possible et nous l'aimons énormément !

 

 

L'histoire de LANCERO vous a touché ? Alors n'hésitez pas à le parrainer (20 €/mois) ou simplement faire un don en sa faveur. Pour cela, envoyer un courrier à l'Association en précisant votre demande. Pour un parrainage, nous vous enverrons un contrat à signer ainsi que des photos de votre filleul.

A ce jour, Lancero a déjà 8 parrainage, mais il est toujours ravi de rencontrer de nouvelles personnes !

D'avance, un grand merci pour lui !

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES