Minkie & Capitaine

 

 

 

Le samedi 21 février 2015, nous sommes contactés par une dame au sujet de chevaux particulièrement mal en point. Elle semble affolée, nous dit qu'une jument est dans un tel état de maigreur qu'elle va finir par y rester ! Elle tremble, refuse le foin qu'elle lui a donné et se comporte comme un cheval qui n'a plus envie de vivre. La météo en cette période est très mauvaise, la pluie s'acharne sur la région et les températures ne dépassent pas les 8 degrés au meilleure de la journée. Rien de dramatique pour un cheval en bonne santé, nourri et bénéficiant d'un abri mais bien évidemment, c'est loin d'être le cas pour ces chevaux !

Nous nous rendons rapidement sur les lieux, à quelques km seulement du refuge, et nous nous rendons compte immédiatement de l'état de misère physiologique de la jument. Elle est maigre jusqu'à la fonte musculaire et ses yeux sont éteints !

L'abri visible sur la photo n'est en fait pas vraiment un abri puisque le toit n'est pas comblé ! Elle est trempée et tremblante.
La jument MINKIE (noire) n'a plus que la peau et les os. Elle grignote sans appétit le foin qui lui a été donné.

 

On lui a mis du foin de qualité mais elle ne le mange pas et paraît atone et à bout de force. Elle a un gros poil d'hiver particulièrement épais comme les chevaux affaiblis qui se protègent et, avec la pluie de la nuit et son pelage trempé, elle a du mal à se réchauffer et tremble comme une feuille. C'est une jument de type Frison, c'est à dire des chevaux demi-lourds avec une bonne musculature et une croupe très ronde, mais nous en sommes très loin, la pauvrette a la croupe creuse en forme de pupitre, les hanches, la colonne et les épaules complètement saillante et toutes ses côtes sont apparentes. L'encolure est fine et creuse, il lui manque au moins 250 kilos.

Nous nous tâtons pour la sortir de là mais nous attendons le lendemain car le propriétaire ne répond pas au téléphone. Le dimanche matin, elle était couchée comme si elle était sans vie et nous avons eu très peur. Après avoir réussi à la faire lever, nous prenons l'initiative de téléphoner à son propriétaire pour la rapatrier au refuge. Devant l'urgence, il accepte et nous l'embarquons, mais pas seule car elle est avec un vieux cheval bai brun qui lui, est moins maigre car il passe son temps à s'échapper et à broutiller à droite et à gauche.

C'est Capitaine, un vieux cheval de club qui a été usé et qui tient compagnie à Minkie, on le connaissait sur les concours hippiques il y a fort longtemps.

 

Il était impossible de le laisser seul craignant qu'il cherche à s'échapper et qu'il ne se blesse. Lui n'est pas aussi maigre mais on lui compte bien les côtes et il a vraiment besoin de se remplumer.

Nous voyageons bien et arrivons au refuge sans encombre.

La jument a été couverte la nuit précédente afin de la protéger un peu de la pluie.

 

Deux box bien garnis les attendent avec du très bon foin de Crau et là, après avoir pris ses repaires, Minkie s'est mise à manger de très bon coeur, nous voilà rassurée. Une jeune palefrenière leur a fait un bon pansage à chacun et ce matin, ils sont resplendissants. Ils mangent tous deux de très bon appétit, on a même commencé à donner un peu de céréales et le lendemain la vétérinaire viendra.

Nous avons été très choquées par l'état d'abandon de cette propriété, non seulement à la vue des chevaux mais aussi par un poulailler où gisaient des cadavres de volailles que nous avons ramassés et mis dans des sacs, un véritable spectacle de désolation. Une chienne de type molossoïde attendait aussi pour manger et boire, c'était elle qui était allée donner l'alerte chez le paysan d'à côté et c'est comme ça que les animaux ont été découverts.

Le propriétaire, venu le dimanche suivant, est plus ou moins dans le déni, il dit ne pas s'absenter longtemps, mais entre ses nombreux départs et ses arrivées, il semble qu'il ne s'occupe guère de la gent animale. Sa maison est luxueuse mais les écuries sont sans toit et à tous les vents, les animaux sont maigres, certains en meurent, c'est une situation insupportable ! Visiblement, ce Monsieur n'est pas en mesure de posséder des animaux. Il a de nombreux soucis et, il voyage beaucoup laissant ses animaux se débrouiller, situation inacceptable ! Lorsqu'il est venu, sa jument partait au fond du box et refusait qu'il la caresse, c'est normal, un cheval comprend très bien qui lui veut du bien !

Quelques semaines après leur arrivée, nos deux gaillards ont déjà bien repris du poil de la bête ! Ils profitent bien de la nourriture qu'ils reçoivent, tous les deux ont très bon appétit et déjà, les premières rondeurs apparaissent !

Ci-dessus et à droite, Minkie est transformée !

Bien sûr, il lui manque encore plusieurs dizaines de kg mais déjà le moral est bien différent, la belle est en pleine forme et nous le montre avec ses grands galops effrénés !

Le beau Capitaine aussi est très différent et déjà bien plus rond !

Une sacrée pêche, notre vieux papy !

 

Au printemps, tous les deux ont été vu par le dentiste qui leur a rapé d'impressionnantes surdents.

Egalement, le maréchale s'est occupé de leurs sabots, et ils ont bien sûr été vermifugés régulièrement.

 

Pour finir, nous sommes en plein drame humain car le propriétaire des chevaux est décédé, et nous allons garder les 2 chevaux qui à ce jour sont devenus magnifiques grâce à tous les soins apportés pour une remise en forme avérée, longue vie à vous les petits vous êtes dans une bonne maison. Les autres animaux ont aussi été secourus.

En juin, alors que Minkie et Capitaine étaient déjà "ronds comme des billes", nous avons décidé de les mettre dans un parc très vert afin qu'il profite des bienfaits de l'herbe ! (pour le corps et pour le moral !)

 

Depuis ce temps, les mois ont passé et nos deux loulous coulent toujours des jours heureux au refuge. Minkie est devenue une superbe jument, elle porte à merveille ses belles rondeurs. C'est une jument adorable, très proche de l'homme. Elle adore que l'on s'occupe d'elle, qu'on la brosse et la caresse. Pas trop consciente de son physique et de sa force, elle peut se montrer un peu brusque mais sans jamais une once de méchanceté !

Quant à Capitaine, lui aussi porte très bien tous ses kg récupérés ! Il reste néanmoins plus distant envers nous et ne se laisse pas approcher si facilement (sauf avec de la nourriture, grand gourmand qu'il est !). Ancien cheval de saut d'obstable, il a été usé jusqu'à la corde, enchainant les cours en centre équestre, et les concours de CSO. Il est compréhensible qu'il soit un peu fâche envers l'être humain qui ne l'a pas toujours vraiment respecté... Il profite néanmoins d'une retraite douce et paisible, et surtout bien méritée après ces longues années de bons et loyaux services !!!

 

Par contre, depuis ces photos, nous avons du les séparer car Capitaine est beaucoup plus âgé que Minkie et tous les deux ont des besoins alimentaires différents. Minkie a fini par devenir beaucoup trop grosse (l'obésité est tout autant néfaste que la maigreur pour un cheval, risque de fourbure qui est une pathologie très grave et irréversible) et Capitaine avait tendance à re-maigrir facilement. Mais rassurez-vous, les deux copains ne sont pas très éloignés puisqu'ils sont dans des paddocks côte à côte, chacun avec un compagnon ayant les mêmes besoins caloriques que lui/elle !

 

L'histoire de Minkie et Capitaine vous a touché ? Vous pouvez alors parrainer l'un ou l'autre (20 €/mois) ou simplement faire un don en leur faveur. Pour cela, envoyer un courrier à l'Association en précisant votre demande. Pour un parrainage, nous vous enverrons un contrat à signer ainsi que des photos de votre filleul(e).

D'AVANCE, UN GRAND MERCI POUR EUX !!!

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES