Tornado

 

L'histoire de Tornado, c'est le récit du cauchemar de 27 chevaux espagnols destinés à la boucherie en Belgique... Renvoyons-nous quelques années en arrière, en août 2005 plus exactement. Douze chevaux espagnols sont arrivés au refuge le 2 août 2005 dans un état de délabrement qu’il est difficile d’imaginer, après des semaines de galère, sans boire, ni manger, en plein mois de juin. Tornado en faisait parti. C’est un  « lot de chevaux » venu du sud de l’Espagne, convoyé par un maquignon du même pays, en direction de la Belgique, c’est à dire pour un voyage de près de 2000 kilomètres ( ! ), destination les abattoirs belges.


La rentabilité prévalant sur toute autre considération quelle qu’elle soit, il fallait aller vite, avec un camion chargé au maximum et faire le moins de frais possible. Le pari sera tenu, 27 chevaux seront embarqués dans un véhicule pour 15, et resteront des journées sans boire et sans manger, sous un soleil de plomb, agonisant lentement, 3 d’entre eux ne s’en relèveront pas !
Mais la traversée de la France ne fut pas aussi simple, à Sémoutiers, en Seine et Marne, le 16 juin 2005, lors d’un contrôle de la gendarmerie chargée des enquêtes de l’association ONE VOICE, le camion fut repéré sur une aire d’autoroute et les portes furent ouvertes.
Les gendarmes et l’enquêteur de One Voice ont découvert des chevaux et des poulains entassés, certains grièvement blessés, tous dans un état de dénutrition et de déshydratation très avancé. Une jument était couchée, la tête ensanglantée, écrasée par les autres animaux qui, eux même, tenaient à peine debout. Une autre essayait de se relever, mais n’avait pas la place, coincée par les pieds de ses congénères. C’est malheureusement souvent le cas dans ce type de transport, malgré des lois européennes qui sont rarement appliquées.
Un vétérinaire a été appelé en urgence, mais une jument est morte avant qu’il ne puisse intervenir. L’autopsie aussitôt pratiquée a révélé que la jument n’avait été ni nourrie, ni abreuvée depuis plus de 48 heures. Les animaux survivants ont été emmenés sur une aire de repos où ils ont reçu les premiers soins. Deux autres chevaux mourront des suites des mauvais traitements qu’ils ont subis.
Certes, pour un transport aussi long, la loi oblige les chauffeurs à être deux, or dans le cas présent le deuxième homme ne possédait pas de permis poids-lourd. Ils avaient aussi deux disques de transport pour pouvoir mieux berner les autorités. Les deux individus ont été placés en garde à vue, puis mis en examen. Le procès s'est déroulé le 27 septembre au T.G.I de Chaumont où il a été déclaré la garde définitive des animaux.



Bien que One Voice ait proposé  de prendre en charge les animaux, ces derniers ont du encore subir une quarantaine interminable dans un local annexe des abattoirs de Chaumont où ils ont survécu tant bien que mal sous le contrôle plus ou moins bienveillant de la Direction Des Services Vétérinaires. Grâce à la prise en charge financière de One Voice et l’attention de dévoués bénévoles les animaux ont pu tenir le coup et être enfin placés dans des refuges le 2 août.

12 chevaux ont été placés au refuge C.H.E.V.A.L., où ils ont été nourris et soignés.

 

L'arrivée de Tornado au refuge, le 2 août 2005

Squelettique, blessé, extrêmement affaibli, notre pauvre garçon a passé le calvaire...

 

Pendant de longs mois, Tornado a reçu une nourriture riche et de qualité, en abondance. Le dentiste, le vétérinaire et le maréchal-ferrant se sont succédés pour lui apporter les soins nécessaires. Ses plaies ont été soignées jusqu'à une guérison complète. En quelques mois, notre bel espagnol a déjà repris de belles rondeurs !

Tornado en novembre 2005. Déjà tout rond ! En janvier 2006, ce n'est plus du tout le même cheval !

 

Aujourd'hui, Tornado va très bien. Nous estimons son âge à environ 25 ans, et il est en pleine forme ! Néanmoins, son lourd passé lui a laissé quelques séquelles physiologiques , et il reste un peu difficile d'entretien. Il a tendance à maigrir dès que le temps change (changement de saison, pluie, froid), et il a besoin de recevoir des rations de nourriture riches et abondantes.

 

C'est un cheval timide, il reste distant avec l'homme, pas toujours facile à attraper dans son pré ! Mais la gourmandise le trahit toujours et il ne résiste pas à une belle carotte ! Une fois au licol, c'est un amour. Aucun problème lors de la maréchalerie ou pour les soins éventuels. Très bon compagnon, il s'adapte sans problème à ses congénères. Actuellement, il partage son parc avec Sarah, une jument de caractère, mais ils s'entendent plutôt bien !

A cause de son lourd vécu, et de son âge actuel, nous avons choisi de ne pas faire adopter Tornado, trop fragile. Il finira donc tranquillement sa vie au refuge, où il semble bien s'y plaire !

 

L'histoire de Tornado vous a touché ? Vous pouvez alors le parrainer (20 €/mois) ou simplement faire un don en sa faveur. Pour cela, envoyer un courrier à l'Association en précisant votre demande. Pour un parrainage, nous vous enverrons un contrat à signer ainsi que des photos de votre filleul.

D'avance, un grand merci pour lui !

ASSOCIATION C.H.E.V.A.L

Domaine du Valat de Ramel

Route de Servas

30340 SALINDRES