Mai 2018 - Les évènements

Enzo & Guzzi adoptés ensemble - Oasis & Ottawa, encore une double adoption ! - Dolia nous quitte - Sauvetage de Punky - On récupère Omar


ENZO & GUZZI adoptés ensemble !


Les doubles adoptions, on adore ça ! Savoir que deux de nos pensionnaires vont passer leur vie ensemble (du moins on l'espère !) dans la même famille, c'est formidable ! Et ce fut le cas pour nos deux ânes chéris, Enzo et Guzzi !



Beaucoup d'entre vous connaissent bien l'histoire d'Enzo, pauvre petit martyr. Nous l'avons saisi à son propriétaire le 1er décembre 2016, il n'avait alors que 3 ans, squelettique, blessé et laissé quasiment à l'abandon avec d'autres ânes adultes, luttant tous pour leur survie. En plus d'une alimentation riche et vitamines, il nous a fallut des mois et des mois de soins et de pansements quotidiens pour parvenir à guérir ses nombreuses plaies, dont une très sérieuse sur son jarret. En effet, sur le terrain sordide où il vivait, les clôtures étaient faites de fil de fer et autres barbelés ou morceau de bois. Ne recevant pas la moindre nourriture, le pauvre anon essayait par tous les moyens de passer les clôtures pour aller brouter à l'extérieur, se blessant ainsi sur les fils de fer déglingués.



L'état du jarret d'Enzo lorsque nous l'avons récupéré.




Le résultat après de longs mois de soins !





Heureux inséparables au refuge :




Le jour J de leur adoption :


Puis ce fut le grand jour, plusieurs mois se sont écoulés, les plaies d'Enzo n'étaient plus qu'un souvenir, notre petit chou avait bien grossi, il est magnifique et plein de vie ! Guzzi aussi a bien changé (il était lui aussi bien maigrichon en arrivant), nos deux loustics ont également été castrés et une nouvelle vie allait commencer pour eux ! Annie avait terminé de clôturer son terrain et fabriquer l'abri , tout était fin prêt !


Le 8 mai, Enzo et Guzzi embarquent sans le moindre souci dans le van et les voilà partis chez leur nouvelle maman, à quelques km à peine du refuge ! Tout s'est passé à merveille, le transport comme l'adaptation. Ils se sont d'ailleurs tout de suite sentis comme chez eux et se sont régalés de l'herbe verte du printemps !


Voici quelques photos :



Depuis, nous avons évidemment plein de nouvelles et se photos, Annie vient toujours faire du bénévolat au refuge et nous allons dès que possible faire un coucou à nos petits ânes ! Ils sont heureux, aimés et choyés et nous leur souhaitons une longue et merveilleuse vie avec Annie ! 





OASIS & OTTAWA, encore une double adoption !


Une fois n'est pas coutume et le mois de mai est placé sous le signe des doubles adoptions ! Après nos petits ânes, ce sont Oasis et Ottawa qui ont la chance d'être adoptées ensemble ! En effet, il y a quelques semaines, nous faisions la connaissance d'Anna, une jeune fille formidable. Elle nous explique que sa jument est âgée et à la retraite et qu'elle cherche une nouvelle monture avec qui nouer une relation fusionnelle et partager de belles ballades. Très compétente avec les chevaux, douce et patiente, le choix d'un cheval non débourré ne lui fait pas peur !

OASIS :


Après une visite du refuge et la rencontre de certains de nos pensionnaires, son choix se pose rapidement sur Oasis, une jument pur sang arabe d'environ 15 ans, jamais montée et plutôt sauvageonne et très distante de l'homme ! Mais le challenge plait à Anna ; au fil des semaines, elle vient souvent au refuge et passe beaucoup de temps avec Oasis. Entre elles, le coup de foudre est presque immédiat ! Anna parvient à l'approcher, la caresser puis nous parvenons à lui mettre un licol, chose que nous n'avons pas fait depuis des années !! Oasis est loin d'être méchante mais elle est réactive, sanguine et du fait de notre énorme cheptel et de la quantité de travail, nous n'avons pas le temps de passer des heures avec chaque cheval, ce qui fait que certains reprennent rapidement leur instinct "sauvage".


Nous avons toute confiance en Anna pour lui confier cette jument difficile, c'est une chance inespérée pour elle de trouver une famille car la plupart des adoptants potentiels recherchent un cheval facile, gentil et montables immédiatement ! L'adoption est donc rapidement conclue, pour notre plus grand bonheur à tous !



OTTAWA :


Mais l'histoire ne s'arrête pas là car Anna nous présente un ami, lui aussi à la recherche d'un cheval pour des ballades. Il n'est pas grand cavalier mais il connaît les chevaux et les aiment plus que tout ! Le choix semble évident de lui proposer Ottawa, elle aussi pour sang arabe de 15 ans. Elle vit avec Oasis depuis de longues années, s'entendent à merveille ; Ottawa n'est par contre pas du tout sauvage, au contraire très proche de l'homme, douce et câline. Il nous est même arrivé de la monter à cru et en liberté dans son parc, elle ne bronche pas ! Bien sûr il y aura du travail pour la débourrer réellement et partir en ballade en toute sécurité mais sa confiance en l'homme est déjà bien acquise et elle ne devrait poser aucun problème sous la selle.



Le Jour J de l'adoption :


Le 18 mai, nos deux juments embarquent donc ensemble dans le van, elles vivront dans une pension sérieuse non loin du refuge. Nous sommes heureux et très sereins pour elles, elles seront choyées et aimées comme il se doit !

Depuis, nous recevons régulièrement quelques nouvelles. Oasis est métamorphosée, plus du tout distante, elle est la première à venir au trot du fond de son parc dès qu'Anna vient la voir ; et son débourrage avance doucement mais sûrement. Tout est parfait, longue vie à vous les filles !




Oasis et Ottawa vivaient au refuge depuis mai 2007 ; elles faisaient parties de la saisie de l'élevage de Mr. PERRIER en Corrèze (environ 50 purs sang arabes vivaient dans des conditions épouvantables, sans nourriture, sans soins, blessés et malades, et se reproduisaient sans limite !)




DOLIA nous quitte...


Au matin du 19 mai, lors de la distribution de nourriture, nous découvrons notre jument Dolia en mauvaise posture. Couchée, agitée, elle est visiblement en souffrance mais c'est un surtout un saignement relativement important au niveau de la vulve qui nous inquiète. Nous appelons notre vétérinaire qui, par chance, est dans le secteur et peut venir quasi immédiatement au refuge ! Cécile examine alors Dolia ; elle s'assure qu'elle n'a pas un corps étranger dans la vulve (ça peut arriver lorsque les chevaux se grattent aux arbres et qu'un morceau de bois casse). Mais il n'en est rien et en réalité, la palpation révèle une tumeur utérine de taille sérieuse, probablement cancéreuse, qui a du "éclater" et provoque ainsi saignement et douleur pour Dolia.

Le diagnostic n'est pas bon et Cécile nous prévient que la jument a peu de chance de s'en sortir, mais nous souhaitons quand même lui laisser une chance. Nous ignorons depuis combien de temps Dolia souffre de ce cancer, peut être des années sans que ça lui ai poser de problèmes alors si l'hémorragie s'arrête, elle pourrait continuer à vivre ainsi. Nous l'espérions en tout cas très fort ! Cécile lui fait une série de piqûres d'anti douleur et antibiotique, et Dolia reste sous haute surveillance.

Dans les heures qui suivent, Dolia semble aller mieux. Le saignement s'est arrêté, elle est debout, calme et commence à s'intéresser à sa nourriture bien qu'elle n'ai pas un grand appétit. Le jour suivant, Dolia est vivante mais visiblement pas en pleine forme. Elle grignote à peine alors que c'est une jument gourmande et gloutonne! Le passage des crottins semble très douloureux (en passant dans le rectum, les crottins appuient sur la paroi de l'utérus et donc sur la tumeur ) et malgré les piqûres et les soins, Dolia souffre. 

Nous prenons alors la difficile décision de rappeler notre vétérinaire pour l'endormir le lendemain matin, nous sommes à cours de solutions et nous ne souhaitons en aucun cas la laisser souffrir d'avantage.

Malheureusement, la nature a été plus rapide que nous et au matin du 21 mai, Dolia est décédée sans doute d'une crise cardiaque. C'est pour nous une immense tristesse, elle était une adorable jument, pas très vieille (environ 22/25 ans) et nous l'aimions beaucoup.




Dolia vivait au refuge depuis mars 2016 ; nous l'avions récupérée squelettique chez un vieil homme qui s'était laissé complètement dépassé par son troupeau de chevaux ! En effet, propriétaire il y a plusieurs années de 3 ou 4 chevaux , dont un étalon, la nature avait fait son oeuvre et les animaux se sont reproduits jusqu'à créer un groupe de 18 individus, vivant en autonomie sur un immense terrain où ils se nourrissaient tant bien que mal avec ce qu'ils trouvaient !! Chaque année, les juments mettaient au monde des poulains qui avaient peu de chance de survie (les 3 étalons n'étaient pas forcément d'une grande gentillesse envers  leur progéniture !!!). Ceux qui avaient la "chance" de passer les premiers mois grandissaient avec de graves carences du fait que leurs mères, très maigres, n'avaient pas assez de lait pour les nourrir.

Impossible pour nous d'accueillir 18 chevaux supplémentaires au refuge, nous avions donc saisi Dolia ainsi que 4 poulains de 1 et 2 ans qui sont désormais en excellente santé au refuge ou dans leur nouvelle famille car deux d'entre eux ont été adoptés récemment. Le propriétaire avait reçu l'ordre de faire castrer tous les mâles afin de cesser toute reproduction et bien sûr, nourrir et soigner son cheptel !

Notre Dolia, qui a du faire poulain sur poulain durant toute sa vie, a donc pu profiter d'une retraite bien méritée au refuge pendant 2 ans. Elle avait rapidement repris de belles rondeurs et elle était magnifique, et nous aurions vraiment voulu la garder plus longtemps avec nous... c'est ainsi, les chevaux tout comme les humains et tout être vivant, peuvent avoir des cancers ou des pathologies incurables et la médecine vétérinaire a malheureusement aussi ses limites.


Ciao belle Dolia, tu restes dans un coin de notre coeur, ta gentillesse et ta douceur nous avait tous conquis depuis le premier jour.

0 vue