• Paula

Pour commencer l'année...

Pour débuter l’année par une très bonne nouvelle et laisser les chagrins de côté pour aujourd’hui, j’aimerai vous reparler de Loup Gris. Souvenez-vous le petit Loup est arrivée en août quelques jours après Furasi, tous deux dans un état de misère physiologique très avancée.

J’avoue que ce fut des jours douloureux où nous n’étions sûrs de rien, quel miracle allions-nous pouvoir réaliser ? Nous étions perplexes et surtout très angoissés devant un tel tableau !

La peau sur les os aussi bien pour l’un que pour l’autre, une fonte musculaire hors du commun, juste deux petites misères !



Loup Gris avait aussi des mélanomes plein la bouche et l’odeur était très forte.

Alors, nous avons fait comme d’habitude, c’est l’été, nous installons nos deux loulous dans un parc avec abri et commençons par les nourrir avec une nourriture spéciale pour les vieux chevaux en attendant de prendre rendez-vous avec notre véto.

Sa visite rapide a débuté par un examen dentaire et là nous avons réalisé que nos protégés avaient vraiment besoin des soins dentaires les plus élémentaires. Après qu’ils aient eu la bouche remise en état, nous avons pu ajouter un peu de foin de Crau au régime sénior ainsi que des carottes moulinées à chaque repas et, surprise, ils se sont mis à dévorer littéralement.

Puis nous avons vermifugé à deux reprises en attendant les résultats d’analyse.

Bien sûr le taux d’anémie était inquiétant mais ce n’est pas ce qui me dérange, ayant un peu l’habitude de ce genre de pathologie. Puis d’autres analyses ont été plus poussées et l’infection qui rongeait Furasi nous a laissés perplexe mais Loup Gris ne semblait pas atteint d’une maladie grave et nous lui avons fait des bains de bouches réguliers qui avaient l’air de lui faire du bien. Il mangeait de mieux en mieux et l’espoir renaissait, Fufu avait un traitement antibiotique et nous étions optimistes.

Puis, au bout de deux mois, il nous semblait que Loup Gris prenait en plus du ventre, un peu de cuisses et c’était encourageant.

Furasi lui ne bougeait pas, toujours aussi maigre malgré nos efforts ! Comme je vous l’ai déjà expliqué, Fufu n’a pas survécu, impacté par cette grosse infection depuis des mois, malgré des soins quotidiens et onéreux, immense tristesse, à peine 3 mois après son arrivée.

Mais Loup Gris n’avait pas dit son dernier mot et il continuait à s’arrondir doucement faisant l’objet de toutes les attentions.

Il a commencé à reprendre son petit caractère de poney camarguais, tapant du pied pour réclamer sa pitance et faisant mine de nous croquer mais c’était juste pour rire ! Nous l’avons regardé se transformer de jour en jour, remplissant ces creux, étoffant sa colonne vertébrale petit à petit, musclant son poitrail aussi bien que faire se peut, jusqu’à devenir le poney que vous voyez !

Incroyable mais vrai, nous sommes trop contents de le voir changer de la sorte, je crois que j’aurai eu un chagrin fou si lui aussi était parti, mais il est bien là et s’il reste encore un peu à faire, je crois pouvoir dire que nous sommes sur la bonne voie !

Alors bien sûr son épisode de squelette ambulant ne l’a pas arrangé, ses mélanomes de la bouche vont mieux mais ils sont toujours là et iront malheureusement en s’aggravant, Loup Gris a 25 ans, il est très arthrosé de l’arrière main et je pense que nous n’allons pas baisser la garde, il sera surveillé comme du lait sur le feu jusqu’au bout, je continuerai à m’en occuper avec des soins particuliers avec toute l’équipe.

Merci à tous ceux qui ont participé à son rétablissement et merci à toi Loup Gris pour ta joie de vivre, tes petits coup de cul et tes câlins très appréciés.

On va dire que c’est encore un miracle du refuge et je suis très heureuse de ce magnifique résultat. Je te souhaite une bonne année Loup Gris, que dis-je ? De nombreuses années !


249 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout