• Paula

Toutes les nouvelles ne sont pas si réjouissantes...

Mis à jour : mai 2

Je voulais vous parler de cette belle vitrine réjouissante que représente ces merveilleuses et touchantes naissances.

Certes c’est un véritable bonheur et c’est aussi très ressourçant .


Mais derrière il y a tous les énormes soucis, les chevaux malades, ceux ont du mal à reprendre après de mauvais traitements, ceux qui se sont blessés car, quand on a près de 250 chevaux on n’échappe pas à quelques accidents, toujours très bêtes mais quelquefois très graves et qui nous touchent au plus profond de nous même, nous faisant passer des nuits blanches et l’angoisse qui nous étreint !


Il y a aussi les problèmes financiers qui en ce moment particulier, nous gâchent la vie, pour moi, l’important est que mes animaux aient tout ce dont ils ont besoin car ici, ils n’ont jamais manqué !


Tout ça pour vous dire qu’il y a une dizaine de jours, nous avons retrouvé OTRA grièvement blessée dans son parc et que depuis je ne vis plus !

On ne saura jamais ce qui s’est vraiment passé toujours est-il qu’elle s’est blessée cruellement dans l’aine, probablement tombée sur un arbuste sec et terriblement tranchant qui lui a lacéré les chairs très profondément, sur plus de 30cm et passant à moins de 2cm de l’artère fémorale. Bien sûr notre vétérinaire est venue la voir et n’a pas caché son pessimisme mais elle a pensé que notre professionnalisme et notre assiduité à soigner viendraient à bout de cette vilaine plaie qu’on ne pouvait pas fermer.


Mais malgré les soins minutieux l’état d’Otra se dégradait et une terrible lymphangite s’est installée lui prenant tout le postérieur, le ventre, jusqu’au poitrail, l’ensemble totalement eudèmacié, puis le pus s’est mis à couler malgré les piqûres d’antibiotiques tous les jours et le nettoyage des plaies que nous voulions très minutieux, Rébécca et moi, douchant chaque jour aussi. Elle ne posait plus son pied par terre et, quand notre véto est revenue, elle a été effarée pensant même arrêter les souffrances de cette jument qui avait perdu en dix jours au moins 50 kilos !


Elle ne voyait pour elle qu’une hospitalisation permettant d’aller voir de près ce qui se passait à l’intérieur sous anesthésie ! Mais voilà, OTRA ne pouvait plus avancer, les dix mètres à faire jusqu’au tuyau de la douche était un martyre et OTRA n’avait en plus, jamais vu un van de sa vie ! Mais je ne pouvait pas la laisser mourrir, c’était insupportable et nous décidions de tout tenter, envers et contre tout !


Ceux qui me connaissent savent que je suis une fervente croyante et que le ciel ne m’a jamais abandonnée ! Non, ne riez pas, je l’ai constaté plus d’une fois, croyez-moi.

J’ai prié pour elle, il fallait qu’elle monte dans un van alors qu’elle ne connaissait pas et qu’elle ne pouvait plus mettre un pied devant l’autre et sans l’aide de Dieu, rien de tout ça n’était possible et j’ai donc pris RDV à la clinique pour le 29 au soir afin qu’elle soit opérée le 30 au matin!

Malgré la douleur qui la rongeait, elle a mis exactement 1 minute pour monter, faisant ce que nous lui demandions, anticipant au mieux ses mouvements et nous refermions les portes, Rebecca et moi, prêtes à partir pour Sauzet.

Je n’en revenais pas, nous avions les larmes aux yeux, nous roulions sur la route avec OTRA dans le van, c’était le premier miracle. Mais rien n’était gagné, tout le long nous nous sommes demandé comment elle allait faire pour descendre et moi, je priais toujours !


Arrivées à la clinique, elle a merveilleusement gérer la descente après un voyage sans encombre, nous étions ébahies, c’était tellement improbable.

Nous restions très inquiètes, ses jours étaient en danger et nous en étions conscientes 😢

Hier matin, OTRA a subi une véritable chirurgie sous anesthésie pendant laquelle la vétérinaire a pu aller nettoyer au fond de la plaie à près de 40cm de profondeur, chose absolument impossible lorsqu’elle était debout malgré notre bonne volonté .

Déjà, cette plaie était devenue hyper propre et c’était le point positif, plus de poche de pus inaccessible mais un tissus broyé mais sain !

Aujourd’hui, nous sommes allées la voir,( priant toujours Dieu !) et nous sommes restées béates !!!

La lymphangite avait quasi disparue, le postérieur était presque normal, tout les eudèmes vraiment diminués à 70 %, elle avait l’œil vif, a accueilli notre seau d’herbe avec appétit. J’ai voulu la sortir pour arranger le box qu’elle avait mis en chantier et je vous jure qu’elle m’a presque embarquée pour aller au bout de la pelouse, j’en pleurais de joie, comment est-ce possible un tel changement ?

Certes j’ai une très bonne véto, certes les antibios plus puissants ont fait leur boulot mais je pense très fort que mes prières ont été exaucées, une fois de plus et je n’ai nullement peur de me ridiculiser, je le vis au quotidien !

Nous sommes rentrées folles de joie, je voulais vous en faire profiter, vous qui avez eu le courage de lire jusqu’au bout, les courageux, les inconditionnels des animaux ou simplement nos amis !

Merci à vous, merci à Rébecca l’aide quotidienne apportée, merci à ma super véto, je vous donnerai des nouvelles !








366 vues