• Paula

Bonne nouvelle pour Athena et Aberquina !

Lorsqu’il y a une bonne nouvelle, il serait dommage de ne pas la partager !


En effet, le 3 novembre 2020, nous étions convoqués au tribunal de Nîmes pour défendre nos 2 protégées, Athéna et Aberquina. Ces juments avaient été découvertes dans un petit enclos fermé de barbelés où elles étaient en train de mourir à petit feu depuis plusieurs mois sans nourriture et sans eau alors que nous commencions à avoir des températures élevées. C’était à Beauvoisin, les premiers jours de mai, toutes d’eux étaient dans un état de misère physiologique et se grattaient au sang, infestées de poux.

Athéna boitait d’un postérieur, son air triste en disait long sur sa souffrance ! Aberquina, la dominante, s’empressait de la pousser pour garder les carottes apportées, pour elle seule, allant d’un tas à l’autre.



Lors de cette audience, la propriétaire a été déclarée seule et entièrement responsable des conséquences dommageables découlant des faits qui lui sont reprochés.

Les peines infligées n’ont été que financières et sachant très bien qu’elle ne nous paiera jamais les dommages et intérêts, c’est une punition bien légère pour avoir mis en péril la vie de ses chevaux !

Mais l’important pour nous était bien sûr de ne pas devoir rendre les animaux à leur tortionnaire et ce fut chose faite, avec la collaboration de Maître Massal, toujours au nos côtés.

Les chevaux nous ont donc été confiés définitivement et peuvent maintenant jouir d’une vie normale sans aucune privation.

Je précise que leur remise en forme a été un véritable challenge, visite vétérinaire, analyses de sang, dentisterie, 3 bains contre les poux et mise en place d’un régime adapté surtout pour Athéna qui malgré ses 18 ans seulement, avait la bouche d’un cheval de 30 ans, dixit la vétérinaire.

Nous leurs souhaitons à toutes deux une longue et heureuse vie, elles n’ont dès lors plus rien à craindre.







304 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout